Tanganyika/Éxétat 2021 : des finalistes incendient un bureau de la sous-division de l'EPST à Manono

Un groupe d'élèves finalistes du secondaire du territoire de Manono dans la province du Tanganyika ont incendié le bureau de la sous-division de l'enseignement primaire secondaire et technique ce lundi 30 août 2021, premier jour de la session ordinaire de l'examen d'État sur toute l'étendue du territoire national.

Ces élèves finalistes ont mis le feu pour, selon eux, exprimer leur mécontentement à la suite du changement de leurs codes de participation à la session ordinaire de l'examen d'État édition 2021. La plupart d'entre eux n'ont même pas passé l'épreuve de la première journée consacrée à la culture générale parce qu'ils n'ont pas retrouvé leurs identités.

La police est intervenue pour disperser ces jeunes en colère. Informations confirmées par certaines sources de la société civile du territoire de Manono, contactées par ÉLECTION-NET.COM.

"Il s'agit en majorité des élèves de Mwenge, ITP et ITPA qui sont mécontents parce que les autorités locales ont modifié leurs codes. Le code de la session ordinaire est différent de celui de la dissertation", déclare un agent de la sous-division de Manono.

Le collectif des jeunes du Tanganyika (COJELTA), une structure de la société civile, appelle les autorités provinciales à s'impliquer dans la résolution de ces divergences entre ces élèves et les responsables du secteur de l'éducation dans le territoire de Manono.

" Le COJELTA salue le professionnalisme de la Police Nationale Congolaise qui a réussi à maîtriser la tension et condamné quelques dérapages de la part des jeunes manifestants. Nous demandons également au ministère organisateur de cette épreuve de tout mettre en œuvre pour faciliter la participation de tous les finalistes" a dit, ce lundi Joseph Mulunda, coordonnateur de COJELTA, une structure de la société civile dans la province du Tanganyika.

La session ordinaire de l'examen d'État édition 2021 a été lancée ce lundi dans la province de Kwango par le ministre de l'EPST Tony Mwaba Kazadi.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *