Tanganyika : deux personnes périssent dans une attaque armée à KISENGO

Un soldat congolais en patrouille dans le village de Manzalaho, près de Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), le 18 février 2020, après une attaque du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) afp.com - Alexis Huguet

Deux personnes ont été tuées dans une attaque armée attribuée au groupe maï-maï APA NAPALE dans un village situé à 4kilomètres de la cité minière SISENGO, en territoire de Nyunzu, province de Tanganyika. D'après le député provincial Dominique BOTAMWINYA, élu de Nyunzu qui livre cette information, l'incursion a eu lieu le mardi 18 août 20221.

Pour Dominique BOTAMWINYA député provincial, la situation qui se passe à Nyunzu est similaire à celle du territoire de Béni.
" l'insécurité refait surface dans notre territoire de Nyunzu, c'est un carnage, il y a un groupe des rebelles qui est entré dans un village à 4 kilomètres de KISENGO. Ils ont tué, décapité et même brûlé les gens vifs, il y a deux personnes qui sont mortes sur place et il y a plusieurs personnes blessées, certaines sont internées à l'hôpital de la fondation KISENGO. C'est exactement ce qui se passe à Beni parce que ce sont les mêmes méthodes que ces groupes armés usent : brûler, décapiter, terroriser les gens." a-t-il dit

Il faut dire que le territoire de Nyunzu est envahi par plusieurs groupes armés qui viennent de deux provinces, à savoir le Maniema et le Sud-Kivu

Gérard MAKONGA depuis Kalemie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *