Surveillance maritime : Le Sénégal n'aura plus besoin de la France dans deux mois

De gauche à droite Emmanuel Macron, président français et Macky Sall, président sénégalais. Ph. Tiers

"Les accords de pêche permettent à un bateau de quitter un pays donné pour venir pêcher dans nos eaux. Il y a des bateaux qui fraudent. Mais sans accord, il n'est pas possible pour des bateaux étrangers de pêcher dans notre pays". C'est ce qu'a dit le président Macky Sall, à la veille du nouvel en évoquant les licences de pêche.


C'est avec le Sénégal, en 1979, que l'Union a conclu son premier accord de pêche bilatéral. Cet accord mixte a été appliqué jusqu'en 2006, au moyen d'une série de protocoles offrant aux navires de l'Union la possibilité d'accéder à une grande variété de ressources halieutiques.

"Le Sénégal a un contrat avec l'union européenne, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Sierra-Leone et la Mauritanie (où c'est nous qui allons pêcher). L'Union européenne a une trentaine de bateaux chez nous. Le reste, ce sont des Sénégalais en collaboration avec d'autres pays qui ont immatriculé ces bateaux sénégalais" tient à préciser Macky Sall.

Donc, dit-il, sur les 563 licences de pêche, les 129 sont des bateaux de nationalité sénégalaise appartenant à ses sénégalais.

A l'en croire, ces derniers ont payé cette année 1,200 milliards FCFA en redevance, alors que la redevance annuelle de l'union européenne s'élève à plus de deux milliards FCFA;

Donc, le double pour à peu près une trentaine de bateaux contre 129 bateaux pour les Sénégalais.

En plus, informe Macky Sall, ils pêchent du poisson qu'on ne consomme pas ici. "Les Sénégalais ne mangent pratiquement pas le Thon, sauf s'il est transformé. On ne prépare pas le riz au poisson avec le thon" a déclaré Macky Sall.

Pour mieux surveiller les côtes sénégalaises, Macky Sall a dit que "le Sénégal n'aura plus besoin pour la surveillance maritime de solliciter la France. "Dans deux mois, le Sénégal aura son avion qui pourra survoler six heures, de jour comme de nuit, nos côtes. Il sera là à Yoff et sera géré par l'armée sénégalaise. Nous avons acheté des bateaux pour renforcer la surveillance maritime" renseigne Macky Sall. Selon lui, le Sénégal est en train de sécuriser ses ressources.

Mapote Gaye à Dakar