Sud-Kivu : Vive tension à Bukavu, la police disperse les militants de l'UNC

Suite à la détention de Vital Kamerhe mercredi 08 Avril 2020 à la prison centrale de Makala à Kinshasa où celui-ci a passé la nuit, une vive tension s'observe dans la province du Sud-Kivu ce Jeudi 09 Avril.

A Bukavu où des centaines de militants et militantes de l'Union pour la Nation Congolaise UNC, habillés en tenu du parti (Rouge Blanc), des femmes avec sachets noirs sur la tête ( symbole de la tristesse) viennent d'être dispersés par les éléments de la police après avoir allumé le feu sur la chaussé pour perturber la circulation au centre ville de Bukavu entre place Mulamba et Nyawera.

Ces éléments de la police ont usé des gaz lacrymogène pour faire face à cette tension.

Cette même tension s'observe à la place Major Vangu, à Funu dans la commune de Kadutu, à Brasserie dans la commune de Bagira et à Walungu dans le territoire qui porte le même nom.

Ces militants exigent la libération ''immediate et sans condition'' de Vital Kamere, directeur de Cabinet du Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi.

Héritier Bashige depuis Bukavu.