Sud-Kivu : Théo Ngwabije promet des sanctions aux récalcitrants à la gratuité de l’enseignement

Théo Ngwabidje tenant en main un exemplaire d'un drapeau des présumés séparatistes initiateurs de la république du Kivu ©photo de tiers

Ecouter cette information

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabije Kasi promet des sanctions aux responsables des écoles, auteurs du sabotage de la gratuité de l’enseignement.

Une annonce faite ce jeudi 19 novembre 2020 après la rencontre qui a réuni à son cabinet, le gouverneur et les gestionnaires d’écoles, les syndicats des enseignants, ceux des parents et les responsables de l’enseignement primaire, secondaire et technique.

Au cours de ces échanges, l’autorité provinciale a mis en garde les directeurs et préfets d’écoles qui se donnent à la perception de la prime pourtant interdite.

Après la sortie de son arrêté portant fixation des frais scolaires, Ngwabije estime que certains responsables des écoles conventionnées et publiques ont tendance de le contourner et faire payer plus aux parents, d’où sa mis en garde.

”Après avoir écouté tout le monde, le Gouverneur du Sud-Kivu a dit qu’il ne transigera pas avec l’application stricte de cet arrêté provincial parce que, il est le fruit du consensus entre toutes les parties prenantes et il est conforme à la volonté du Chef de l’État de consacrer la gratuité de l’enseignement de base en RDC. Aux chefs d’établissements scolaires et autres gestionnaires récalcitrants Théo Ngwabidje Kasi laisse la porte ouverte à des sanctions sévères pour servir d’exemple” peut-on lire dans une dépêche de la cellule de communication du gouvernorat, rendue publique après la rencontre.

Il sied de dire que malgré l’annonce du chef de l’État Félix Tshisekedi de la gratuité de l’enseignement de base et la sortie de l’arrêté du gouverneur portant fixation des frais scolaires, certains responsables des écoles au Sud-Kivu ont déjà à leur propre grain fixé le montant a payé par les parents.

Héritier Bashige depuis Bukavu