Sud-Kivu : Théo Ngwabidje à nouveau sous pression

le gouverneur du Sud Kivu, Théo Ngwabidje Kasi. Ph. Tiers

Les jeunes leaders du Sud-Kivu vivant à Kinshasa ont déposé lundi 22 mars une pétition contre le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi.

Cette pétition déposée à la présidence de la République Démocratique du Congo et adressée au chef de l’État Félix Tchisekedi vise la destitution de Théo Ngwabidje à la tête de la province.

Contacté au téléphone par Election-net mardi 23 mars, un des jeunes leaders du Sud-Kivu et membre de la délégation Kake Bulindi indique que cette pétition s’inscrit dans le cadre d’exiger un ”changement” au niveau de la gestion de la province.

”Aujourd’hui nous avons déposé une pétition, des jeunes leaders vivant à Kinshasa acquis au changement. Nous avons déposé une pétition de plus de vingt mille signatures adressée au chef de l’État dans le souci de vouloir obtenir un changement au niveau de la gestion de la province…”

Ces signatures ont été récoltées dans la ville de Bukavu et dans les territoires par les jeunes issus des différents mouvements citoyens et partis politiques.

”…cette pétition, c’est une pétition de la population de Bukavu qui ont demandé que nous puissions la déposée au niveau de la présidence. c’est une pétition qui vient de Bukavu et elle demande le départ du gouverneur” renchérit Kake Bulindi, candidat malheureux aux élections législatives de 2018 et membre combattant de l’UNC.

Il sied de dire que ce dernier temps, le gouverneur Théo Ngwabidje est sous pression, accusé de plusieurs abus, notamment la mégestion et le détournement.

En séjour à Kinshasa, Théo Ngwabidje a été accueilli à l’aéroport de Njili par une manifestation organisée par une franche de jeunes ressortissants du Sud-Kivu.

Héritier Bashige depuis Bukavu