Sud-Kivu: les enseignants assiègent le bureau du SECOPE

Des enseignants en sit-in au Bureau du SECOPE-Sud-Kivu. Photo ENET Héritier Bashige

Le bureau du service de contrôle et de la paie des enseignants (SECOPE-Sid-Kivu) est assiégé depuis la matinée de ce lundi 01 mars par les enseignants.

Ces enseignants en provenance de Kalonge dans le territoire de Kalehe qui y organisent un mouvement de sit-in , réclament leur salaire ”détourné par sentiment” par ce service.

Ces professionnels de la craie indiquent qu’ils travaillent depuis 2012 et leurs écoles détiennent les listings de paie mais qui ont été ”vendus” par la SECOPE.

”ces enseignants que vous voyez ici sont de Kalehe3, leurs salaires ont été orientés par sentiment colonisme. La SECOPE a créée des écoles auxquelles ils ont attribué les listings des certaines écoles de Kalonge…”

Dans une interview accordée à election-net.com ce lundi 01 mars, ces enseignants en sit-in annoncent qu’ils vont bientôt saisir la justice afin d’être rétablis dans leur droit.

”…nous sommes à plus de mille enseignants et nous venons annoncé qu’a partir de mercredi tout enseignant de Kalonge va dormir ici. Nous allons déposer nos nattes ici. Nous ne comprenons pas comment ont peut payer les enseignants qui n’existent pas. On va voir le redoc, l’ANR, pour la question pour qu’on essaie de mettre ces gens en droit…”

Jacques Cirimwami, secrétaire provincial du syndicat des enseignants des écoles conventionnés catholiques indique que 34 écoles primaires et 18 secondaires sont concernées par cette ”magouille”

Tout en promettant le début des actions de grande envergure, ces enseignants condamnent cette ”injustice” qui s’opère dans ce service de contrôle et de la paie des enseignants.

Héritier Bashige depuis Bukavu