Sud Kivu: Le cadre de concertation de la société civile se mobilise contre les violences xénophobes

Vue de la ville de Bukavu, capitale provinciale du Sud Kivu en RDC (photo d'illustration) Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

Face aux vagues d'attaques et discours xénophobes, récurrentes dans la province du Sud Kivu depuis quelques mois, le cadre de concertation de la société civile hausse le ton.

D’après Zozo Sakali, président de cette structure citoyenne, les discours et actes de haine tribales à l’égard des personnes d'origines différentes s'observent principalement dans les bus, dans le milieux de travail et aux quartiers. A l'en croire des attaques et menaces contre certaines grandes personnalités de plusieurs villes de la province ont été également dénoncées.

Face à cette situation, cette même structure dans une déclaration rendue publique et dont une copie est parvenue à election-net.com ce jeudi 13 août , en appelle aux leaders politiques et sociaux de quitter la rue afin de sauvegarder l'intérêt générale de la population et passer par la recherche de la paix ‘’ nous confirmons notre engagement dans la défense des valeurs républicaines qui prônent l'unité, l’amour, la cohésion sociale et la tolérance mutuelle’’'

Par ailleurs,La société civile a tenu à dénoncer la pratique honteuse des réseaux sociaux ayant comme objectif de véhiculer les sales messages à caractère tribal ethnique.

Héritier Bashige