Sud-Kivu: la société civile exige des enquêtes sur l'utilisation des fonds alloués à la lutte contre la COVID-19

Vue de la ville de Bukavu, capitale provinciale du Sud Kivu en RDC (photo d'illustration) Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

La société civile du Sud-Kivu exige un audit de clarification sur les multiples taxes perçues des différentes entreprises par la province et le fond alloué à la lutte contre la pandémie Coronavirus avec la création d'une caisse dite de solidarité.

Lors d'une conférence de presse tenue ce lundi 18 janvier 2021 à Bukavu, Adrien Zawadi, Président de cette structure citoyenne a indiqué que certains des agents affectés dans la lutte contre cette pandémie en province n'ont jamais été payés malgré le fond y alloué.

Parlant des taxes, celui-ci indique que plusieurs taxes sont perçues par la province dans les entreprises comme la Baralima, les maisons de télécommunication, les sociétés minières et les stations de carburant avec une taxe estimée entre 30 et 100 Francs Congolais perçu par litre.

Tout en estimant que la gestion de la province est ''opaque'', le président du Bureau de coordination de la société civile exige également l'audit sur les aides humanitaires des sinistrés sur l'ensemble de la province.

''nous exigeons l'audit sur la perception de l'argent prélevé sur le litre du carburant pour le développement de la province ainsi que l'aide humanitaire des différents sinistrés'' dit-il.

Héritier Bashige depuis Bukavu