Sud Kivu/désarmement : des représentants des groupes armés réunis à Murhesa

Un groupe des FARDC. Ph. AFP/PHIL MOORE

Il se tient depuis lundi 14 septembre une réunion-retraite de leadership et de cohésion entre les représentants des groupes armés et les autorités congolaises à Murhesa, dans le territoire de Kabare, au Sud-Kivu.

Ceci, dans l'objectif d'amorcer le processus de réappropriation communautaire étatique de paix dans la province du Sud-Kivu en particulier et dans la partie Est du pays en général.

Parmi les groupes rebelles présents à ces assises de trois jours organisées par Search for common ground (SFCG ) et d'autres organisations partenaires, l'on note le Maï-Maï Ngumino, Ntwiganiro, le mouvement populaire pour la paix, le Raiya Mutomboki et tant d'autres.

Pour Gervais Koffi Yao, Chef de Bureau de Bukavu de SFCG , l'activité vise à mettre sur pied une démarche de démobilisation, désarmement et de réinsertion communautaire (DDR).

Il ajoute qu'à la fin de ces assises qui se clôturent mercredi 16 septembre, un calendrier sera élaboré pour le processus de réduction de ces groupes armés.

Prennent également part à ces assises, le ministre délégué à la Défense Sylvain Mutombo, le ministre provincial de l'Intérieur et sécurité Lwabanji Lwasingabo, le vice-président de l'Assemblée provinciale et le commandant des opérations Sokola 2.

Héritier Bashige depuis Bukavu