Sud-Kivu : chaque jeudi, journée de méditation contre la discrimination salariale des enseignants

Quelques élèves finalistes au centre du lycée Wima/Bukavu. Photo Election-net©Héritier B

Les activités scolaires sont restées paralysées dans presque tous les territoires de la province du Sud-Kivu ce jeudi 10 juin 2021. À la base, les enseignants s'indignent contre la ''discrimination'' dont ils sont victimes avec les zones salariales établies dans le paiement de salaire.

Ces derniers, en unanimité ont choisi ce jeudi comme journée de méditation pour déplorer cette ''discrimination'' et les nouvelles unités (NU) pour dénoncer le ''calvaire qu'ils traversent depuis le lancement de la gratuité de l'enseignement avec un revenu de zéro franc par mois''.

Jacques Cirimwami, syndicaliste des enseignants des écoles conventionnées catholiques (Synecath) précise à elelction-net.com que ce mouvement de méditation sera observé chaque jeudi de la semaine jusqu'à la réaction des autorités.

''…cette activité va continuer chaque jeudi jusqu'à ce qu'on responsabilise les députés du territoire a prendre à bras le corps la question ici des zones salariales''

Il remercie les enseignants des territoires pour cette initiative et ajoute que le jeudi 17 juin, ils iront à l'assemblée provinciale pour responsabiliser les députés élus des territoires sur ces questions qui ''bloquent'' la gratuité de l'enseignement dans les territoires.

'' Après ces deux actions, d'autres suivront jusqu'à atteindre l'objectif'', poursuit Jacques Cirimwami.

Les territoires où ce consigne à été respecté tôt le matin sont Walungu, Kabare, Idjwi, Shabunda, Uvira, Kamituga et Mwenga où les enseignants étaient visibles dans les rues ou à des rond-points.

Héritier Bashige depuis Bukavu