Sud-Kivu : Au-moins 30 personnes tuées et 52 maisons attaquées par des bandits armés au mois de mai ( bulletin)

La vue aérienne de Bukavu. Photo de tiers

Environ 30 personnes ont été assassinées et une cinquantaine des maisons attaquées par des hommes en armes non autrement identifiés dans le seul mois de mai 2021.

Cette information est contenue dans le bulletin surprise numéro 91 de l’organisation ‘SAJECEK forces vives”, rendu public ce mardi 08 juin 2021 et dont election-net.com a exploité.

Hormis les personnes assassinées et maisons attaquées, cette organisation membre de la société civile révèle que 22 véhicules ont été braqués, 62 cas d’enlèvement et 11 autres cas de justice populaire enregistrés au cours de ce même mois de mai.

Ces cas ont été répertoriés dans la ville de Bukavu et dans différents territoires de la province du Sud-Kivu. La ville de Bukavu, le territoire d’Uvira et Kalehe trônent en tête avec le plus grand nombre de cas.

SAJECEK forces vives indique que le territoire d’Uvira a été le plus touché avec 43 cas répertoriés, 8 personnes tuées, 6 maisons attaquées et 5 véhicules braqués.

”La province du Sud-Kivu continue à être une véritable boucherie humaine. 30 personnes ont été tuées pendant le mois écoulé. Il ne se passe plus une nuit sans que les bandits armés n’attaquent les maisons de paisibles citoyens au Sud-Kivu, le braquage des véhicules reste une réalité au Sud-Kivu”.

La population du Sud-Kivu est-elle condamnée à vivre dans une insécurité permanente ? S’interroge cette structure citoyenne qui rappelle aux autorités que la sécurité de la population devrait être une priorité pour elles, ”car la vie humaine est sacrée”.

Héritier Bashige depuis Bukavu

1xbet Code Promo ENET2021