Sud-Kivu : Agression du Directeur Général de l'ISDR-Bukavu, PPI exige une enquête

Vue de k'ISDR-Bukavu. Ph. ENET/ Heritier Bashige

Dans un communiqué de presse rendu public dimanche 9 août , par L’ONGDH Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), relatif à l'agression du professeur Bosco Muchukiwa,directeur général de l'ISDR-Bukavu , cette organisation se dit préoccupée et exige des enquêtes " sérieuses" par les autorités compétentes afin de dénicher le faiseur de troubles.

Pascal Mupenda, directeur des programmes RDC de cette organisation, rappelle que l'organisation des manifestations est l'un des droits garantis par la constitution et d'autres instruments juridiques tant nationaux qu' internationaux mais note en revanche ''qu'aucune de ces lois ne permet aux manifestants de recourir à la violence, abusant des droits qui leurs sont reconnus''

Pour ce faire, l'organisation demande à l'autorité compétente de mener ''en toute urgence des enquêtes afin que les auteurs matériels et intellectuels de l'agression du Directeur Général Jean Bosco Muchukiwa soient dénichés et punis conformément à la loi''

Par ailleurs,  PPI fustige ''l'indifférence'' par laquelle le ministère de l'enseignement supérieur et universitaire traite le dossier lié aux conflits qui écument les institutions universitaires de la République démocratique du Congo en général et l'ISDR-Bukavu en particulier depuis plusieurs mois.

''Au regard des conflits qui gangrènent depuis un temps les universités en RDC, nous exigeons que l'autorité de tutelle mette fin à la nomination des comités de gestion des institutions supérieures et universitaires sur base des critères politiques ou des origines des gestionnaires. Halt au tribalisme et à la politisation de l'enseignement supérieur et universitaire, voire la fonction publique en général en RDC, gage d'une bonne éducation, bonne gouvernance et la paix durable au sein de ces institutions'' Renchérit Pascal Mupenda.

Il sied de rappeler qu' accusé du ''détournement et du tribalisme'', le directeur général de l'Institut Supérieur de Développement Rural ISDR-Bukavu a été agressé ce samedi 08 Août par ces agents administratifs en colère qui lui ont interdit tout accès au sein des installations de ladite Institution.

Héritier Bashige depuis Bukavu