Sud-Kivu : 13 corps sans vies retrouvés à l'espace de deux mois à Bukavu

Le phénomène corps sans vie dans la ville de Bukavu prend de l’ampleur ces derniers jours dans la ville de Bukavu. A l'espace de deux mois seulement, 13 corps sans vie dont 12 hommes et 1 femme ont étés retrouvés dans le chef-lieu du Sud-Kivu.

Le cas le plus récent est celui d'un homme d'une quarantaine d'années qui a été retrouvé le matin de ce vendredi 13 mars, dans les escaliers menant vers l'institut Supérieur de Développement Durable (ISDR-Bukavu) sur l'avenue George Defour, au quartier Nkafu, en commune de Kadutu. Ce corps présente des signes de torture.

Le Bureau urbain de la société civile de Bukavu qui livre cette information à élection-net.com, tout en se plaignant, fait savoir qu'ils avaient demandé au nouveau commissaire provincial de la PNC Sud- Kivu, en date du 20 Janvier 2020, à redoubler d'efforts pour réduire, tant soit peu, le taux de criminalité dans la ville de Bukavu et dans la province en général.

''Depuis ce temps le bilan ne cesse de s'alourdir alors que la ville est confrontée à une multiplicité des défis entre autres les incendies à répétition, des éboulements, tracasseries fiscales, et l'insécurité vient s'ajouter à ces fléaux'', regrette la société civile.

Cette structure citoyenne  ajoute tout de même qu'elle avait même déposé une note de plaidoyer auprès des autorités et a donné sa contribution pour des solutions durables. Le quel document, malheureusement, n'a jamais été exploité ni faire l'objet d'un quelconque débat dans les conseils de sécurités.

''Nous demandons aux autorités de redoubler d'efforts pour sécuriser les paisibles citoyens,'' indique Me Zozo SAKALI, Président urbain de la société civile.

Héritier Bashige depuis Bukavu.