Sortie de crise FCC -CACH: Voici la proposition d'Alain Atundu

André Alain Atundu, communicateur du FCC/ photo tiers

Après analyse de la situation politique de la République Démocratique du Congo, l'ambassadeur Alain Atundu Liongo, cadre du frond commun pour le Congo(FCC) estime "qu’il est plus que jamais urgent de passer à la vitesse supérieure".
Il a insisté sur la tenue urgente d’un "dialogue politique inclusif", entre les parties prenantes à la crise pour permettre l’adoption consensuelle des résolutions à mettre en œuvre.

D'après les informations regroupées par Election-net, pour cet ambassadeur ce ‘’dialogue’’ est la seule procédure de sortie de crise après la fin de la coalition FCC-CACH. le pouvoir politique, poursuit-il, est faible, puisqu’il est "incapable de donner son impulsion aux institutions".
« il convient d’écarter les extrémistes de tout bord qui manipulent l’égo du pouvoir à des fins inavouées», a-t-il ajouté.

Et de poursuivre: « si le feu peut se déclencher d’un coup, de façon spectaculaire, pour l’apaiser et l’éteindre, il faut savoir user à bon escient de l’or du temps que sont la patience et son corollaire la persévérance. Qualités que le Président Kabila possède en abondance »
« Il faut que la technocratie administrative se limite à son rôle de gardienne de la maison laissant aux politiques la poursuite de leur mission de fureteur.»

En conclusion, Alain Atundu précise que le dialogue est indispensable pour sauver la république.

Bénédicte Matondo