“Si Kapepula du FCC est interpellé, personne ne sera épargné” (Député FCC Nanou Memba)

Ecouter cette information

En vacances parlementaires à Lubumbashi, quatre députés nationaux ont échangé avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga sur la situation sécuritaire qui reste très préoccupante dans la ville de Lubumbashi et à Kasumbalesa.

Les députés nationaux Kaozi Bin Malisawa, Cédric Tshazainga, Nanou Memba et Kabwe Banza Papy-Séoul ont discuté avec Jacques Kyabula Katwe sur les mesures prises par la province pour juguler l’insécurité sur la ville

” Nous sommes venus voir le gouverneur pour faire un état des lieux sur la situation sécuritaire générale… Pour nous députés c’était bien constat ” a expliqué le député Nanou Memba.

Les députés ont également soumis le dossier de l’arrestation de Joseph Kapepula qui a été interpellé à l’ANR depuis vendredi soir

” Kapepula a fait une déclaration qui a lésé tout le monde, qui a lésé les institutions et tous les citoyens congolais pour ne pas dire les citoyens Katangais. Mais en parlant avec le gouverneur,on a compris que la justice est indépendante. Lui et nous , on ne sait pas comment nous ingérer. La procédure est en cours. Mais comme c’est une procédure saine avec une justice qui nous convainc, nous pensons qu’il y aura une solution pour Kapepula.” a poursuivi le député national élu de la circonscription électorale de Kipushi.

Arrestation de Kapepula est un message…

Le porte-parole des quatre députés nationaux qui ont rencontré le gouverneur Jacques Kyabula ce lundi 13 Janvier a estimé que l’interpellation de Joseph Kapepula est un message fort

” C’est un message.Si Kapepula du FCC est appréhendé et jugé par la justice…nous pouvons maintenant parler d’un État de droits. Cet État de droit ne sera pas appliqué que sur le FCC mais sur tout le monde. Car nous avons le droit d’honorer et d’estimer nos autorités car c’est d’abord biblique.” a insisté le député Nanou Memba.

Ce lundi, Joseph Kapepula a été déféré au parquet général par l’ANR pour répondre de ses actes devant la justice.

Chris Lumbu