Seth Kikuni : "l'anti kabilisme comme idéologie par défaut n'est plus crédible"

Ecouter cette information

Seth Kikuni candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 invite l’opposition congolaise à chercher un moyen de se faire prévaloir objectivement au lieu de trouver abri sur ce qui est déjà dépassé. Dans un message posté sur son compte tweeter ce mardi 14 janvier 2020, il appelle ses paires à faire évoluer le débat.

Selon lui, “l’anti-kabilisme comme idéologie par défaut ou comme langage national de contestation n’est plus crédible. Pour cet entrepreneur de carrière, l’on ne peut pas continuer à “déresponsabiliser” l’actuel président de la République. Car, estime-t-il, ‘’son alliance, son entourage, ses actions reflètent ses choix.’’

“L’opposition doit trouver un moyen objectif d’exister. L’anti-Kabilisme comme idéologie par défaut ou comme langage national de contestation n’est plus crédible. On ne peut pas continuer à déresponsabiliser Fatshi. Son alliance, son entourage, ses actions reflètent ses choix”, a-t-il écrit sur son compte tweeter.

Pour rappel, depuis qu’il y a eu passation du pouvoir entre Joseph Kabila, président honoraire et Félix Antoine Tshisekedi, président actuel, le 23 Janvier 2019, ils sont plusieurs analystes qui remettent à cause la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2018 et ne cessent de dire tout haut que ‘’le sénateur à vie Joseph Kabila demeure le maitre du jeu’’.

Prince Bagheni à Goma