Sénégal/Forum Chine-Afrique : la santé au-devant de la scène à Dakar

Souvent critiquée par l’Occident pour sa politique d’aide en Afrique, A Dakar, où s’est tenue la 8ème Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine, la Chine n’a pas fléchi devant ses détracteurs. Sa volonté de soutenir les efforts du développement des pays africains n’a pas changé d’un iota. Bien au contraire, l’Empire du milieu s’est montré encore plus proche de l’Afrique en dévoilant neuf axes prioritaires de sa coopération avec ce continent quelque peu oublié.

C’est le président chinois Xi Jinping lui-même, également Secrétaire général du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, qui s’est chargé de faire cette grande annonce. C’était lors de son discours prononcé, lundi, par liaison vidéo, à l’ouverture de cette conférence réunissant plusieurs acteurs. Un moment fort qui en dit long sur le développement des relations sino-africaines dans le contexte de la pandémie et des supputations de la part de l’Occident qui voit d’un mauvais œil le déploiement des projets chinois en Afrique.

Comme il fallait s’y attendre, la santé, particulièrement la lutte contre la pandémie du Covid-19, et la reprise économique en Afrique ont constitué le plat de résistance de cette rencontre sur fond de la découverte en Afrique du Sud du variant Omicron.

Un milliard de doses de vaccins anti-Covid-19

Au passage, la Chine déjà très impliquée dans la lutte contre le Covid-19 depuis son apparition en Africaine, a promis d’aider ce continent avec un milliard de doses supplémentaires des vaccins contre le Covid-19. Pour cette livraison, 600 millions de doses des vaccins prendront la forme de don. « C’est pour aider l’Afrique à atteindre son objectif de vacciner 60% de sa population d’ici 2022 », a justifié Xi Jinping.

Mais ce qui est encore intéressant dans ce deal, est que les 400 millions de doses restantes seront coproduites par les laboratoires chinois et africains. Ce qui sous-entend l’idée de transfert de technologies chinoises à des entreprises africaines. C’est toute la signification des dix projets phares dans le domaine de la santé, que le président chinois a également fait mention de son discours, lesquels la Chine va très prochainement développer en Afrique à côté évidemment d’autres projets similaires qui sont déjà exécutés ou en cours d’exécution en Afrique. Pour cela, 1 500 professionnels médicaux et experts chinois seront dépêchés en Afrique, a révélé le président chinois dans mot d’ouverture de la conférence.

Outre la santé, comme il a été aussi dit lors de la Conférence de Dakar, la Chine va appuyer plusieurs autres programmes en Afrique, à savoir la réduction de la pauvreté, l’agriculture, le commerce et les investissements, l’innovation numérique, le développement vert, les échanges humains et culturels ainsi que la paix et la sécurité. C’est en tout cas les axes prioritaires que la Chine entend réaliser en Afrique.

Et si on regarde de plus près cette déclinaison de l’aide Chine, très rapidement on s’aperçoit que le couple sino-africain émet désormais sur la même longueur d’onde. Dans ce contexte du renouvellement du vœu de mariage, difficile que des parasites viennent perturber cette lune de miel. Même si la coopération en Afrique n’est pas exclusion, mais dans cette forme de compétition qui ne dit pas son nom, la Chine a pris un avantage sérieux.

Quitte à d’autres pays d’imiter l’exemple de la Chine. Au demeurant, c’est le visage de l’Afrique qui va changer positivement. Bien entendu, avec l’implication des dirigeants et des peuples africains eux-mêmes. C’est seulement dans ces conditions que l’humanité toute entière pourra vivre en harmonie : vœu de la Chine.

CK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *