Sénat/1er Vice-président : le décor déjà planté pour l'élection d'Eddy Mundela Kanku

Selon le calendrier publié par le bureau de sénat, c'est ce samedi 12 juin qu'il y a élection et installation du premier vice-président en remplacement de l'honorable Samy Badibanga.

Au nombre de deux au départ, le sénateur Eddy Mundela Kanku est resté le seul candidat à bord. La candidature du sénateur Éric Makangu ayant été rejetée.

Sur place au sénat, le décor est déjà planté pour cet exercice démocratique: urnes et isoloirs sont déjà prêts pour que les élus des élus choisissent le premier vice-président de leur chambre.

Le sénateur Eddy Mundela Kanku, candidat unique à la première vice-présidence de la chambre haute du Parlement, a été auditionné le jeudi 10 juin, au cours d'une plénière présidé par le speaker de cette chambre, l'honorable Modeste Bahati Lukwebo.

À 45 ans, Eddy Mundela Kanku estime qu'il est temps pour lui d'assumer les fonctions de Premier vice-président du sénat de la République. "Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années", a-t-il cité Pierre Corneille.

Ce cadre de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), promet de représenter dignement les élus des élus, une fois élu. "Je voudrais vous dire, une fois de plus en toute humilité, que je suis prêt à assumer les fonctions de Premier vice-président du sénat, et donc à vous représenter dignement à ce niveau de responsabilités", a-t-il déclaré.

Il a également promis, une fois élu, il accomplira avec humilité , les charges lui réservées conformément à l'article 33 du règlement intérieur du sénat. Il s'agit des questions législatives, des relations avec la Cour constitutionnelle, les institutions d'appui à la démocratie, les groupes politiques et les groupes provinciaux. Sans oublier les questions extérieures et interparlementaires.

Liévin LUZOLO