Sankuru: le ministre provincial de l'intérieur et l'administrateur de territoire de Kole à couteau tiré

Le torchon brûle entre le ministre provincial de l'intérieur du Sankuru et l'administrateur de territoire de Kole. A la base de cette situation, la  nomination d'un nouvel animateur dans le secteur de Basho en remplacement de César Bantshiale Mbongo malade depuis près de six mois à Lodja. Selon L'administrateur de territoire  Kayumba Katoto ,cette décision 

est motivée dans les simples raisons   d'assurer la continuité des affaires de l'État au regard de  l'absence prolongée du chef de secteur qui serait malade.

Dans une interview exclusive accordée à Election-Net,  Le ministre provincial de l'intérieur et sécurité du Sankuru  dit ne pas comprendre cette nouvelle mise en place ,pour Rémy Claude Munkonkole, cette décision est  une rébellion administrative pure et simple orchestrée par Monsieur Kayumba Katoto pour semer un désordre  au secteur au secteur de Basho.

«L'administrateur ne peut jamais aller jusqu'à commettre cette besogne sans informer la hiérarchie,selon la loi quand il y'a vacance  du pouvoir comme celle-là, c'est le secrétaire du secteur qui assume l'intérim(…) c'est qui s'est passé à Basho c'est purement politique on appelle  quelqu'un qui sort du néant on le met chef de secteur», a fustigé le ministre de l'intérieur qui dit remettre de l'ordre c'est à dire en remettant le secrétaire du dit Secteur assumer l'intérim en attend le rétablissement de son chef qui est malade.

Par ailleurs,le patron de l'intérieur considère cette nomination comme un désordre administratif ,il invite l'administrateur de territoire de Kole à annuler sa décision qui a installé  Kalombo Loma karlo à la tête du secteur de Basho depuis le 05 mars dernier dans un endroit autre que le chef lieu du secteur au village  Olombo.

Avec Alphonse Bikedji, à Lusambo