S'ils s’attaquent à Joseph Kabila, je ne resterai pas bras croisés», Kalev Mutond

Photo de tiers

L’ancien chef de la redoutable Agence nationale de renseignements congolais (ANR) a publié un communiqué de presse inédit dans lequel, ce bras droit de l'ex-président Joseph Kabila met en garde les anciens collaborateurs du prédécesseur de Félix Antoine Tshisekedi contre la “traitrise”.

 

Certains d’entre nos anciens camarades dans le pré-carré du président Joseph Kabila ont trouvé le moment venu pour étaler sur la place publique, avec arrogance et haine, leur traitrise” à son endroit, se lamente Kalev Mutond dans ce communiqué laconique dont une copie est parvenue à Election-net.com. “Tous ceux qui étaient avec nous, qui bénéficiaient de tout auprès du chef et qui (aujourd’hui) font des sorties dans les médias internationaux, doivent savoir que s’ils s’attaquent à Joseph Kabila, je ne resterai pas les bras croisés”, a-t-il ajouté auprès de nos confrères de l’AFP. Cette sortie médiatique inhabituelle pour cet homme de sérail est est diversement interprétée par la classe politique congolaise.

Pour certains, l'ancien Directeur de l'ANR serait préoccupé notamment par la remise des mesure s de decrispation politiques prises par le nouveau président qui a permis à certains opposants farouches recouvrer leur liberté et qui n'ont pas hésité à s'attaquer à celui dont il a servi des années durant. Lundi, dans une interview à Radio France Internationale (RFI) et la chaîne de télévision France 24, Moïse Katumbi, ex-allié de Kabila devenu opposant, a annoncé son retour d’exil le 20 mai afin d’empêcher, a-t-il expliqué, les partisans de l’ancien chef d’Etat de modifier la Constitution. M. Kalev a été remplacé deux mois après l’investiture en janvier du nouveau président congolais Félix Tshisekedi.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *