Rwanda : Au pouvoir depuis 21 ans, Paul Kagame joue la carte du mystère sur son avenir politique

Paul Kagame, Ph. Tiers

Au pouvoir depuis 2000, le président rwandais Paul Kagame a, au cours d’un entretien accordé à France 24 et la RFI parlé de son avenir politique.

Avec déjà trois mandats à la tête de ce pays, Paul Kagame n’est pas prêt pour partir, selon lui seuls les Rwandais peuvent en décider.

”[…], je souhaite que Dieu continue à m’accorder la bonne santé. Ça, c’est sur le plan personnel et maintenant pour ce qui est de la politique, les rwandais vont décider et je peux aussi prendre une décision personnelle, et si les rwandais disent que nous voulons encore vous garder, ça, c’est important, mais je dois dire que je vais aller faire autre chose”, a-t-il indiqué

En rappel, après la démission de Pasteur Bizimungu le 23 mars 2000, Paul Kagame lui succède le lendemain comme président par intérim en tant que vice-président, avant d’être élu président de la République par le Parlement, le 17 avril suivant. Il prête serment le 22 avril 2000. À la suite de l’instauration d’une nouvelle constitution par référendum, il est élu au suffrage universel direct le 25 août 2003 (95 % des voix).

Beaucoup d’observateurs accordent à Paul Kagame le mérite d’avoir apporté la stabilité et la croissance économique dans son pays dévasté. L’efficacité de la lutte contre la corruption au Rwanda, y compris contre des proches de Paul Kagame, est reconnue au niveau international.

En revanche, des ONG, telles que HRW et Amnesty International, critiquent avec insistance ce qu’elles considèrent comme des manquements au respect des droits de l’homme, notamment en ce qui concerne la liberté de la presse et le climat des périodes électorales. Ses opposants considèrent son régime comme une autocratie répressive favorisant la minorité tutsie au prix d’assassinats encore inexpliqués.

Le 9 août 2010, à la suite de l’élection présidentielle, Kagame est réélu président du Rwanda avec 93 % des voix24.

Il présente le développement économique, la mise au travail intensif des Rwandais, la lutte contre la corruption et l’exigence de « bonne gouvernance » comme des axes majeurs de sa politique.

En novembre 2015, Kagame fait voter une modification constitutionnelle qui lui permet de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Fin décembre 2015, Kagame annonce qu’il sera effectivement candidat à l’élection présidentielle de 2017. Cette décision permet théoriquement à Paul Kagame de rester au pouvoir jusqu’en 2034. Et ce, alors que de graves entorses à la démocratie sont constatées au Rwanda.

Il est réélu pour un troisième mandat le 5 août 2017 (98,8 % des voix).

Prince Bagheni

1xbet Code Promo ENET2021