Rwanda : 4 personnes arrêtées dont un diplomate pour possession illégale d'ivoire en provenance de la RDC

4 personnes arrêtées au Rwanda pour possession illégale d'ivoire en provenance de la RDC.

Le bureau d'investigation du Rwanda a confirmé mercredi 27 octobre l'arrestation de quatre personnes, dont un diplomate, trouvées en possession illégale d'ivoire en provenance de la République Démocratique du Congo, a-t-on appris samedi 7 novembre de sources locales.

Elles ont été arrêtées alors qu'elles utilisaient le Rwanda comme pays de transit pour faire passer en contrebande 45 kilogrammes d'ivoire de la République démocratique du Congo vers les pays asiatiques, selon le porte-parole du RIB, Thierry Murangira.

La marchandise illégale était transportée dans une Toyota Hilux ayant des plaques d'immatriculation diplomatiques pour échapper au contrôle.

La Toyota utilisée pour transporter la marchandise

Parmi les suspects, on retrouve un Congolais, Nicodem Bagabo, un Burundais, Cyriaque Kaburaburyo et deux Rwandais dont Désiré Murokozi, directeur financier travaillant en RDC avec la Société Internationale d'Electricité des pays des Grands Lacs SINELAC en sigle qui lui a valu le statut diplomatique et un autre Rwandais, Derrick Gisa.

Selon le burundais Kaburaburyo et le congolais Bagabo, les 45 kg d'ivoire transportés, étaient un échantillon à remettre à un certain monsieur répondant au nom de Imanishimwe qui serait leur Boss. Ils ont été interceptés alors qu'ils se rendaient à Kigali depuis la RD Congo via la frontière de la Rusizi.

Le sujet burundais affirme avoir mis en contact le propriétaire d'ivoire basé en RD Congo avec Murokozi, mais affirme qu'il n'a pas fait partie des négociations et n'a accompagné ce dernier que parce qu'il était son patron.

Pour sa part, le congolais Bagabo a déclaré qu'il s'était rendu à Kigali pour obtenir le paiement d'Imanishimwe, qu'il rapporterait ensuite au propriétaire de l'ivoire en RD Congo.

Cependant, Murokozi nie savoir quoi que ce soit à ce sujet, affirmant qu'il n'a offert au trio qu'un transport en voiture de Rusizi à Kigali.

"Je n'avais aucune idée de ce qu'ils avaient dans leurs sacs et je n'étais pas impliqué dans leurs affaires", a-t-il expliqué.

Selon Murangira, les quatre ont été arrêtés la semaine dernière vendredi et ils recherchaient toujours leurs collaborateurs, dont Imanishimwe.

Avec Newtimes Rwanda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *