Rwanda : 4 décès dus au vaccin Astrazeneca après une réinfection, selon Felix Tshisekedi président de l'Union Africaine

AstraZeneca, vaccin anti-covid. Ph. Tiers

Le président de la République démocratique du Congo et président de l'Union africaine, Félix Tshisekedi a affirmé lors d'une interview accordée à la presse à Goma, ce jeudi 1er juillet 2021,que le vaccin Oxford-AstraZeneca était "inefficace" après les informations reçues auprès du président Rwandais Paul Kagame faisant état de quatre décès dus au vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, alors que la campagne de vaccination pâtit du scepticisme d'une bonne partie de la population congolaise.

Le chef de l'État congolais estime que le rétropédalage des pays scandinaves justifie sa position vis-a-vis du vaccin Astrazeneca « Nous étions prêts, c'était à la mi-mars, si je me souviens, à lancer la campagne de vaccination. Et je crois que c'était même la veille, et j'ai vu cette information à la télé et puis d'abord puis dans les réseaux sociaux. Je pense, j'ai transféré d'ailleurs cette information un matin au ministre pour lui dire attention, demain nous allons lancer la campagne, mais regardez ce qui se passe en Europe (...) » a déclaré Felix Tshisekedi expliquant par la suite les raisons qui ont poussé le gouvernement congolais à suspendre la campagne de vaccination au départ.

« À partir du moment où ces pays ont pris les mesures de précaution vis-à-vis d'AstraZeneca, eux qui en connaissent les propriétés et qui l'ont fabriqué, donc a fortiori, on était dans l'obligation de suspendre cela. Nous l'avions suspendu pendant, je pense, un mois jusqu'au moment où ailleurs ils ont levé cette mesure, mais pas tous, car il y a des pays qui ont carrément interdit ce vaccin »

Mais, qu'est-ce qui a donc changé ? Il nous explique

''Moi je me suis posé des questions, sans être un scientifique, donc j'ai demandé les avis des uns et des autres, ils étaient partagés, la seule chose qui m'a intéressée, c'était de savoir si c'était dangereux pour la consommation de nos compatriotes. Comme j'ai ne pas vu les caractères dangereux on a laisse faire, mais moi-même je n'en étais pas convaincu'' affirme le président Tshisekedi avant de conclure

« Je n'ai pas eu tort à propos d'AstraZeneca. Parce que même en parlant avec mon homologue Rwandais,-Au Rwanda, il y a eu quatre décès, quatre décès de personnes qui étaient vaccinées deux fois d'AstraZeneca et qui ont recontracté le virus et malheureusement en sont décédées. Quatre, donc, ça veut dire qu'il y a un problème avec ce vaccin » conclut-il.

Après tout, Il promet de se faire vacciner dans les jours à venir avec les nouveaux produits attendus et qui, selon lui, ont démontré toute leur efficacité, mais pas AstraZeneca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *