Réformes électorales en RDC : la réplique de Lamuka à l'abbé Donatien Nshole

Abbé Donatien Nsholé, Ph. ENET/ Theo Liko

Invité sur top Congo FM, le porte-parole de la conférence épiscopale Nationale du Congo ( CENCO), abbé Donatien Nshole a estimé que la position de Lamuka aile Fayulu-Muzito sur les réformes électorales opérées jusqu'ici par l'assemblée nationale et promulguées par le président Félix Tshisekedi est " extrémiste".

D'après lui, les confessions religieuses ne pouvaient pas recevoir un ordre d'une plateforme politique, les demandant de ne pas designer un candidat président de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

En réaction, le professeur Devos kitoko, secrétaire général de l'Ecidé s'indigne de cette déclaration venant d'un prêtre.

Selon lui, les peuples congolais n'accepterons pas que, "l'abbé Nsolé puisse jouer le rôle d'agent de communication au service des ennemis de la République".

"Ces propos sont extrêmement grave, d'autant plus qu'il vient d'un prêtre, serviteur de Dieu. Dénoncer que la loi électorale portant organisation et fonctionnement de la CENI,telle qu'elle a été promulguée et adoptée, c'est une loi qui consacre la politisation à outrance de la CENI, Est-ce que c'est extrémiste? " s'interroge-t-il et de poursuivre :

"Les peuple Congolais de manière générale n'accepterons jamais que monsieur l'abbé Nsolé puisse jouer le rôle d'agent de communication au service des ennemis de la République".

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *