RDC:"Si chacun doit couvrir son frère, c'est grave", JC Katende au députés nationaux du Grand-Katanga

Jean C. Katende, Président de l'Asadho. Photo de tiers

Réagissant à la déclaration des députés nationaux du Grand-Katanga réunis au sein du Rassemblement des députés du Katanga, et qui exigent la libération immédiate du Pasteur Daniel Ngoy Mulunda, le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO), Jean-Claude Katende deplore le fait qu'un groupe de députés cherchent à justifier et couvrir les propos graves tenus par un pasteur et homme politique.

Pour Jean-Claude Katende, "Si chacun doit couvrir son frère, c'est grave". Il condamne tout de même toute la violation qui a entouré l'arrestation du pasteur Ngoy Mulunda.

"#RDC: Nous condamnons tous la violence qui a entouré l'arrestation de Ngoy Mulunda. Ce qui est déplorable, c'est de voir qu'un groupe de députés cherchent à justifier et couvrir les propos graves tenus par un pasteur et homme politique. Si chacun doit couvrir son frère, c' grave", lu-t-on sur son compte Twitter consulté ce mardi 19 janvier 2021 par élection-net.com.

En rappel, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a été interpellé par le service de renseignement dans la soirée du lundi 18 janvier dernier. Cette interpellation serait liée au sermon de l’ancien président de la CENI en marge du 20 ème anniversaire de l’assassinat de M’zee Laurent Désiré Kabila où il a tenu des propos cessetionnistes, xénophobes et tribaux, qui sont condamnables par la loi.

Pompon BEYOKOBANA