RDC/Violences sexuelles : la réaction européenne aux propos de Paul Kagame contre Denis Mukwege

De gauche à droite : Denis Mukwege et Jean-Marc Châtaigner. Ph de tiers.

Jean-Marc Châtaigner, ambassadeur de l'Union européenne en RDC n'est pas resté indifférent aux discrédits qu'a jeté le président Rwandais, Paul Kagame, sur le travail abattu par le médecin gynécologue Denis Mukwege, sur les femmes victimes de violences sexuelles commises par des groupes armés nationaux et étrangers.

Paul Kagame, sur RFI et France 24, le lundi 17 mai, a déclardé que: "Mukwege devient un outil de ces forces que l'on n'aperçoit pas et il reçoit le Prix Nobel. Et donc, on lui dit quoi dire. Il n'y pas eu des crimes [ds l'Est de la RDC]. Absolumt pas", a déclaré le président devant les journalistes Français.

En réaction à ces propos d'un président dont le pays est cité dans le rapport Mapping des experts des Nations Unies sur les crimes commis en RDC, l'ambassadeur de l'Union européenne n'est pas resté indifférent. Il a, par contre, apprécié ce que fait Denis Mukwege comme travail pour une paix durable.

"…un formidable travail pour assister les femmes victimes de violences sexuelles ; un combat inspirant pour la justice sans laquelle il ne peut y avoir de paix durable", a réagi le patron de la diplomatie européenne en RDC.

Liévin LUZOLO