RDC: une proposition à Félix pour réussir l’État de siège

Me Luc Fikiri Murefu

Maître Luc Fikiri Murefu, acteur de la société civile et ressortissant du Sud-Kivu soutient que pour réussir l’état de siège , le Chef de l’Etat doit suspendre les activités minières et bloquer toutes les frontières. Au cours d’une interview accordée à la presse. L’acteur de la société civile indique que l’exploitation des minerais à la base des massacres à l’est de la République Démocratique du Congo.

« Les guerres, tueries ont comme soubassement nos minerais. Donc on ne peut pas arriver à mettre fin à l’insécurité si nous ne mettons pas au clair le dossier de nos minerais. C’est impossible. » deplore-t-il

« Imaginez-vous depuis plus de 24 ans à nos jours, jamais une société minière n’a été attaquée par des groupes armées. » a rappelé l’avocat des droits de l’homme évoluant aux États-Unis Luc Fikiri Murefu.

Poursuivant que « que pour réussir avec l’état de siège, le Président de la République Félix Tshisekedi doit signer un décret interdisant ou suspendant toutes les activités minières à l’est de notre pays. Toutes nos frontières doivent être fermées et il devra appeler toutes les sociétés minières à Kinshasa pour négocier tous nos contrats miniers. Et la RDC devra avoir au plus minimum un pourcentage de revenu et recette minière de 65%, qui permettra de développer notre pays.» soutient l’avocat.Par ailleurs il a rappelé les propos d’Albert Yuma, président de la Fédération des entreprises du Congo ( FEC) soutenant que « toutes les ressources minières ont été vendues donc on a absolument rien. »

Débuté depuis ce 6 mai, l’état de siège vise à mettre définitivement un terme aux tueries dans l’est du pays. Et Luc Fikiri tient à la prise en compte de ces revendications pour la réussite de cette mesure.

Theo Liko