RDC : une journée ville morte annoncée au Sud-Kivu

Vue aérienne de la ville de Bukavu/

Le Bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu appelle à une journée ville morte, ce mardi 28 décembre 2021 sur toute l'étendue de la province du Sud-Kivu.

L'objectif de cette journée ville, selon le président du Bureau de coordination Adrien Zadi, c'est de se solidariser avec les habitants de l'Ituri, Goma et Beni dans le Nord-Kivu, victimes d'une insécurité grandissante.

C'est également dire non à l'arrivée des forces armées ougandaises à Beni et Ituri et policiers Rwandais dans la ville de Goma. La société civile estime que cette collaboration entre armées étrangères ne peut jamais apporter des solutions aux problèmes de l'insécurité à l'Est du Congo.

Le Bureau de coordination, dans son communiqué, invite donc la population de la ville de Bukavu et de la province du Sud-Kivu dans son ensemble à rester à la maison pour manifester leur mécontentement.

Pour cette structure citoyenne, le gouvernement congolais devrait plutôt mettre les militaires et policiers congolais dans les bonnes conditions en lieu et place de faire recours aux forces armées étrangères.

Héritier Bashige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *