RDC: une femme nommée ministre de la Justice

Rose Mutombo Kiese , ministre de la Justice. Ph. Tiers

Rose Mutombo Kiese devient ce lundi la deuxième femme à occuper ce poste au pays. Wivine Mumba l’a été de 2012 à 2015 sous Joseph Kabila.

À 50 ans, la présidente du CAFCO, une organisation de la société civile présidera le portefeuille de garde des Sceaux au nouveau gouvernement de Sama Lukonde en République Démocratique du Congo.

Licenciée en droit à l’université de Kinshasa, la présidente nationale du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) est secondée par Bahubazire Amato, selon l’ordonnance présidentielle lue par le porte-parole du chef de l’Etat, Kasongo Mwema, depuis le Palais de la nation et relayée par la RTNC.

La désignation de Mutombo Kiese et d’autres ministres, intervient presque 57 jours après celle du plus jeune premier ministre Sama Lukondo, nommé le lundi 15 février dernier.


Un parcours réussi sur la scène tant nationale qu’internationale pour celle qui fut représentante des victimes de viols lors de la Conférence des femmes des Grands Lacs en juillet 2013 à Bujumbura, au Burundi et également substitue du procureur général à l’époque au Tribunal des grandes instances de Kinshasa-Gombe. Elle n’est pas membre du parti présidentielle Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) mais de la société civile.

Représentativité féminine à 27% et nouvelle figure à 80%

Le Premier ministre Sama au sortir d’audience avec le Président Félix Tshisekedi, se dit décidé à réduire la taille du gouvernement, à renforcer la participation de la femme et la jeunesse, et à soutenir la représentativité nationale et inclusive des forces politiques afin de changer l’image du pays.

Constitué au total de quinze personnalités féminines, son gouvernement attend pour la première fois en tout cas, depuis la chute de Ilunga Ilunkamba, la prochaine étape qui consiste à l’investiture de son équipe après approbation de son programme d’action par l’Assemblée nationale.

Nelly E