RDC: Une campagne dénommée « journée sans internet mobile », annoncée pour ce jeudi

Jean-Claude Katende, vice-président de l'Eveil Patriotique, Photo de tiers

Vu la surfacturation des maisons de communication à laquelle les abonnés font face, Jean Claude KATENDE, président de l'Association Africaine des Défenses des Droits de l'Homme (ASADHO), lance une campagne qu’il a nommée « Journée sans internet mobile » ce jeudi 9 AVRIL 2020.

Selon l'activiste de droits de l'homme, cette journée a pour objectif de contraindre les réseaux comme Airtel, Vodacom, Africel et Orange à baisser les prix du service internet mobile.

Dans sa tribune qu’il a nommée « N’oublions pas …. », dont une copie parvenue à election-net.com, le "Gardien du Temple", a appelé les congolais à s’abstenir, pendant toute la journée, d’acheter le service internet mobile (mégas) fourni par lesdites sociétés, car selon lui, c’est la bonne façon pour exprimer leur indignation.

« GANDHI disait que ce qui le rendait heureux, c’est quand il était utile aux autres. On ne peut pas vivre que pour soi-même. Nous devons penser aussi à nous battre pour les autres qui n’ont pas les mêmes avantages que nous pour qu’ils puissent aussi bénéficier de mêmes avantages », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la raison d’être de cette campagne, « journée sans internet mobile », en ce temps de crise provoquée par le coronavirus, c’est de demander la réduction de prix du service internet mobile, et cela, parce que la majorité des congolais n’a pas des moyens suffisant pour en avoir, « c’est cher ».

« Les sociétés de téléphonie cellulaire doivent baisser les prix pour permettre à plus de congolais de jouir de l’internet mobile. Comme l’Etat congolais s’abstient d’intervenir en cette matière pour faire baisser les prix, nous devons agir nous-mêmes en refusant de dépenser notre argent pour acheter l’internet mobile », a-t-il chuté.

Prince Bagheni