RDC : Un mouvement citoyen exige la libération de l'activiste Bayoko Lokondo

Joseph Bayoko Lokondo, activiste de la société civile de la République Démocratique du Congo/ photo tiers

Le mouvement citoyen engagement citoyen pour le changement ECCHA-RDC constate que près de cinq mois depuis l'arrestation de l’activiste, membre de la Génération Consciente de l’Equateur et initiateur de la campagne « Equateur mérite mieux » à Mbandaka, Joseph Bayoko son état de santé s’aggrave suite aux mauvaises conditions de sa détention dans la prison et exige sa liberté immédiate.

Dans un communiqué datée du 03 juin en cours dont une copie est parvenue à election-net.com, ECCHA s'appuie sur l’alerte de sa femme, lancé ce 03 juin, que l’activiste et coordonnateur de l’ONG Solidarité pour un Avenir Meilleur (SAM en sigle) Joseph Bayoko a eu des problèmes respiratoires et a connu une « dégradation de l’état de santé suite aux mauvaises conditions de sa détention en prison ». Il a été transféré à l'hôpital de la prison ce mercredi 03 juin.

Sur ce, le mouvement citoyen ECCHA-RDC exhorte les autorités congolaises à "Libérer immédiatement et sans condition l’activiste Joseph car ECCHARDC estime qu’il est condamné uniquement en raison de son travail légitime et pacifique de la défense des droits de sa province", peut-on lire dans ce communiqué.

Lokondo a été arrêté le 20 janvier, en sortant d’une tribune d’expression populaire sur les élections locales. L’initiateur de la campagne « Equateur mérite mieux», dénonçait ce qu’il considère comme « mégestion » de la province par son Gouverneur, Dieudonné Boloko, appelant le parlement provincial et le Président de la République à le relever de ses fonctions.

Jean Paul Tshimanga