RDC : un morceau très dur à croquer pour le poste de sénateur ?

Bureau du sénat

Le député national, Nsingi Pululu porteur de la proposition de Loi dite "de père et de mère", initiative de Noel Tshiani, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018, a déposé ce vendredi 03 décembre à l'Assemblée nationale sa proposition de loi modifiant et complétant la loi électorale.

Dans le lot d'innovation contenue dans cette proposition de loi, l'élu de la Funa veut que le poste de sénateur soit réservé rien qu'aux Congolais nés de père et de mère.

Et aussi vu que les sénateurs ont selon lui totalement oublié leur mission, que ce Congolais de père et de mère doit avoir été député national ou député provincial et aussi avoir au minimum un diplôme de licence.

"Pas question d'avoir une expérience", a-t-il dit devant la presse au sortir de palais du peuple.

À en croire, le député et sénateur sont de législateurs, "ils doivent lire, comprendre et légiférer. Ne peut se faire que par celui qui a étudié parce que les études nous amènent à la convention."

Comme si cela ne suffisait pas, l'élu du peuple voudrait aussi que pour être candidat gouverneur, il faille avoir été député provincial, député national ou encore sénateur.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *