RDC : un gouverneur accusé de détournement de plus de 6 millions de dollars américains

Atou Matubuana, gouverneur du Kongo Central.

Cité dans une affaire de détournement de deniers publics, le gouverneur de la province du Kongo-Central Atou Matubuana, a été pris dans le piège des enquêteurs de l’Inspections Générale des Finances (IGF).

Dans une correspondance l’IGF adressée au procureur général près la cour de cassation, Jules Alingete saisit ce dernier pour solliciter l’ouverture d’une action judiciaire à charge du chef de l’exécutif provincial du Kongo-Central.

« J’ai l’honneur de vous transmettre sous ce pli et pour dispositions et compétences, côtés et paraphés de 1 à 101, les procès-verbaux d’audition établis à charge des messieurs Jean Willy Mafuala, comptable public principal code 0622, Nzeza Zi Ngeti Claude, directeur de cabinet et Kheme Fuka Unzola, assistant du gouverneur, pour détournement des deniers publics », lit-on dans cette correspondance.

Et d’ajouter « En ce qui concerne Monsieur Atou Matubuana, gouverneur de province du Kongo-Central, impliqué aussi comme auteur principal et sur qui pèsent des charges de détournement des deniers publics, l’instruction se fera à votre niveau compte tenu de sa qualité ».

En effet, selon le rapport de la mission effectuée par les inspecteurs généraux et signé par l’officier de police judiciaire Muhiya Lumbu en date du 19 août 2021, transmis à l’IGF chef de service, il est reproché à Atou Matubuana le détournement de 6.116.626.205.00 milliards CDF destinés notamment au Fonds spécial d’intervention, intervention sociale, économique et culturelle, intervention pour catastrophes naturelles et accidents, frais de ménage et fonctionnement.

Par ailleurs, l'IGF a conclu dans une note au procureur général près la Cour de cassation que la gestion du gouverneur Matubuana au cours de l'année 2020 était caractérisée par l'absence des pièces justificatives des dépenses, ayant occasionné d'importants détournements.

Un montant de 11.356.296.500 francs congolais (5.678.148 dollars) destinés aux "services civils et militaires de sécurité et de justice, ont été détournés par le gouverneur Atou Matubuana Nkuluki", écrit Jules Alingete, chef de l'IGF dans sa note consultée par l’AFP.

Des révélations qui ne peuvent ou pas aboutir à une audition en justice craigne le défenseur des Droits de l’homme, Georges Kapiamba de l’Ong ACAJ.

"Nous craignons que ces révélations connaissent le même sort que les conclusions de l'enquête sur l'utilisation des fonds détournés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, demeurées sans suite", a réagi auprès de l'AFP Georges Kapiamba.

Dossier à suivre.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *