RDC : Un député national propose la révision de la loi sur les FARDC

Le Chef de l’état note la prouesse des FARDC en RDC. Ph. de tiers

Le député national Josué Mufula a proposé la révision de la loi organique numéro 11/012 du 11 août 2011, portant organisation et fonctionnement des FARDC. Et ce, pour arriver aux résultats escomptés de l’état de siège décrété par Felix Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri.

Pour cet élu de Goma au Nord-Kivu, cette loi précitée avait tenu compte des expériences passées et récentes des forces armées de la république démocratique du Congo et l’importance géopolitique du pays.

Il souligne par ailleurs que ladite loi a alourdi le fonctionnement des forces armées par la mise sur pied de deux chaînes de commandement et la création des nouvelles grandes unités.

En outre, Josué Mufula a indiqué que l’on constate le chevauchement entre ces deux chaînes de commandement et au delà de ce chevauchement, toutes ces grandes unités ont alourdi les forces armées de la république démocratique du Congo.

”C’est budgétivore, nous nous avons suggéré à ce qui est suppression de toutes ces grandes unités mais que l’on garde le commandement général des écoles militaires”, a-t-il indiqué.

Enfin, Il a suggéré la fusion de ces deux chaînes de commandement. Et ce, pour combiner la mise en condition et la mise en œuvre. Tout en proposant la création de deux structures au sein de l’armée.

”Au delà de ça, nous avons proposé l’ajout de deux grandes unités, dont la direction générale de l’industrie militaire, et ce conformément à l’article 187 de notre constitution qui stipule que l’armée en temps de paix doit contribuer au développement économique, social et culturel”, a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

1xbet Code Promo ENET2021