RDC: un an après, les religieux établissent la démarcation entre Kabila et Tshisekedi

Au cours d'une conférence de presse tenue ce vendredi 24 janvier au centre interdiocésain, siège de conférences épiscopale nationale du Congo (Cenco), les chefs de confessions religieuses se sont réunis ce vendredi, un an après l'alternance pacifique à la tête du pays. Ce, pour évaluer la situation générale du pays depuis l'avènement de nouvelles autorités à la tête du pays.

À l'issue de cette réunion les religieux se sont confiés à la presse pour exprimer ce qu'ils pensent du nouveau régime, le comparant de l'ancien. D'une façon générale, les chefs de confessions religieuses ont salué "les avancées enregistrées un an après le changement de régime en République Démocratique du Congo".

Comparant à l'ancien régime, ils ont notamment encouragé et salué les évolutions enregistrées dans la description du climat politique; La sensibilité des autorités aux difficultés de la population avec une attention particulière en cas de sinistres; La redynamisation des relations diplomatiques avec beaucoup de pays; L'évolution positive dans le processus de la gratuité de l'enseignement. Mais aussis le progrès réalisé par les Fardc qui combattent les groupes rebelles dans la partie orientale du pays, notamment dans le Nord et Sud-Kivu.

L'occasion faisant le larron, abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, qui a lu le compte rendu de cette évaluation des chefs de confessions religieuses, a invité la population à prier pour la RDC afin que la grâce de l'Éternel accompagne les autorités les autorités gouvernementales.

ADK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *