RDC : un ambassadeur européen hisse le drapeau de l'homosexualité à Kinshasa

Emily Maltman, ambassadeur du Royaume-Uni en RDC. Ph de tiers.

Emily Maltman, Ambassadeur britannique en Republique Démocratique du Congo, a hissé ce mardi 15 juin, le drapeau multicolore, celui des homosexuels. Mais aussi un drapeau qui renferme les symboles LGBT qui sont un ensemble de symboles adopté par les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres comme des éléments d'auto-identification, censés démontrer l'unité, la fierté et les valeurs partagées par cette catégorie de personnes.

C'est au sein de l'ambassade du Royaume-Uni à Kinshasa, que cette diplomate a hissé ce drapeau qui a attiré beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux, allant dans le sens d'un rappel à l'ordre du diplomate britannique.

Pour Emily Maltman, cet acte consiste à créer un environnement inclusif pour ses employés. Ce, afin que ces derniers vivent sans discrimination.

"J'ai hissé le drapeau de la Fierté 🏳️‍🌈 pour la 1ere fois @UKinDRC, car nous nous efforçons de créer un environnement sûr & inclusif pour tous nos employés, en nous traitant mutuellement avec respect, indépendamment de leur sexe, de leur origine ethnique ou de leur sexualité. Le 🇬🇧 s'engage pour que chacun puisse vivre sans discrimination", a-t-elle tweeté ce mardi.

Un acte qui n'a pas rencontré l'assentiment des internautes qui estiment que là, n'est pas le travail d'un ambassadeur. Et surtout que la culture africaine et congolaise en particulier n'admet pas ce genre de vie sexuelle.

Pour Marie-Ange Mushobekwa, ancienne Ministre des Droits humains, la sexualité des employés de cette ambassade est un fait privé et ne peut pas être étalé sur la place publique. Avant de qualifier de provocation l'acte de l'ambassadeur Maltman.

"Mme, ceci fait partie de votre mission en RDC ? La sexualité de vos employés est un fait privé. Et si parmi eux il y a des HOMOSEXUELS, tant que c'est exercé en PRIVÉ cela ne dérange pas. Mais vouloir apporter cette pratique sur la place publique en RDC EST UNE PROVOCATION ! ". Elle conclue en posant des questions à Moltam avant de réclamer la réciprocité :

"Accepteriez-vous que l'Ambassadeur d'un pays africain où la polygamie est légalisée vienne défendre et inculquer cette pratique publiquement sur le sol britannique au lieu de s'occuper de sa MISSION PRINCIPALE en tant que CHEF DE MISSION DIPLOMATIQUE ? RÉCIPROCITÉ".

Et un autre internaute de renchérir :

"Mme, vous devriez vous abstenir de certaines choses. Le Congo est pays qui n'a pas légalisé l'homosexualité - qui est condamnable selon nos coutumes également. Hissé délibérément ce drapeau de la honte est un acte de provocation que nous vous demandons de ne plus reproduire".

Emily Maltman a aussi été rappelé par un autre internaute, qui l'appelle à s'adapter aux Us et coutumes de la RDC, comme les étrangers le font dans son pays.

"Vivre aux UK prédispose à apprendre l'anglais et à s'adapter aux us et coutumes de chez vous. Faites de même, respectez nos valeurs culturelles. Ne nous prenez pas ce qui nous reste de plus précieux. Nous assistons à la déchéance de votre bon sens, et nous le respectons".

Et pour en finir, les internautes ont rappelé à Emily Maltman qu'elle n'a pas de leçons à donner aux congolais, en matière de discrimination.

"ROYAUME-UNI : PAYS DE GRAVES DISCRIMINATIONS ! Madame l'Ambassadeur,
Ce drapeau contre la discrimination, devrait être dressé au Buckingam Palace, en l'honneur de la Duchesse Rachel M. Markle, épouse du Prince Harry, terriblement rejetée en GB, en raison de la couleur de sa peau !".

Et la question que l'on peut se poser est celltde savoir pourquoi l'ambassadeur Moltam a-t-elle agit ainsi ? Est-ce le travail d'un ambassadeur ? Que prépares cet acte de Moltam ? Serait-elle capable de rabaisser ce drapeau qui a "indigné" tant des congolais ?

Dossier à suivre !

Liévin LUZOLO.

Ci-dessous, une explication claire de ce drapeau multicolore :

Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la fierté LGBTQ+ qui représente la diversité. Le drapeau né à San Francisco en 1978 et doit son origine à l’artiste Gilbert Baker suite à la demande de Harvey Milk, premier politicien américain ouvertement homosexuel.

À l’origine, le drapeau comportait huit bandes de couleurs différentes : le rose vif, le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le turquoise, l’indigo et le violet. Ce drapeau a été utilisé pour la première fois en 1978, lors du défilé de la journée de liberté gaie et lesbienne de San Francisco. L’année suivante, pour le défilé de 1979, Baker a demandé à une compagnie de San Francisco (Paramount Flag Company) de produire en série des drapeaux arc-en-ciel.

Comme certaines couleurs n’étaient pas disponibles, le rose vif et le turquoise ont été éliminés, et le bleu royal a remplacé l’indigo. Depuis, le drapeau arc-en-ciel compte six couleurs représentant différents aspects de ces communautés : le rouge pour la vie, l’orange pour le réconfort, le jaune pour le soleil, le vert pour la nature, le bleu pour l’art et le violet pour la spiritualité.

En 2017, une nouvelle proposition inclut le marron et le noir dans le cadre de la campagne « More Color, More Pride », de façon à reconnaître le point de vue des personnes LGBT

souffrant des racistes et à initier une conversation autour des discriminations racistes au sein de la communauté. Puis, en 2019, un autre design est créé par Daniel Quasar dans le cadre de l’Europride, qui inclut les trois couleurs du drapeau trans : le blanc, le bleu clair et le rose clair dans le design à 8 couleurs proposé 2 ans plus tôt.