RDC: Tshisekedi demande aux Etats-Unis de l’aider à lutter contre un groupe islamiste

Le président Felix Tshisekedi et Mike Hammer, amabassadeur des USA à Kinshasa. Ph. Tiers

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi et président de l'Union Africaine a félicité Washington pour son rôle en Éthiopie toute en profitant de l'occasion pour demander mardi 20 juillet le soutien des Etats-Unis face à un groupe d'islamistes et extrémistes dans l'est du pays semant, selon lui la désolation des populations sans ''aucune revendication''.

''J'aimerai faire une parenthèse pour féliciter le rôle des USA dans le règlement de la question du grand barrage de l’Éthiopie, et nous aimerions que ce genre de rôle se multiplient ailleurs '' a déclaré le président Felix Tshisekedi lors d'une conférence en ligne ce mardi 20 juillet 2021 à la Communauté régionale de l’Institut des Etats-Unis pour la Paix.

À lui de poursuivre ''et ici j'aimerai donner l'exemple de la RDC, qui en ce moment connait à l'est, des zones des violences assez extrême parce qu'elles sont illustrées par un groupe armé, enfin il y a plusieurs groupes armés, mais il y en a un, qui est particulier parce qu'il est d’idéologie islamiste et extrémiste, qui use des violences et atrocités sans raisons parce qu'il n’y a même pas des revendications derrière ça, pour nuire à nos populations'' poursuit-il.

Les ADF se sont reconstitués

Pour le président congolais, sans le soutien de la communauté internationale, il sera difficile de lutter contre le terrorisme à l'est du pays, car cela demande d'énormes moyens notamment la formation, la logistique et la technologie pour sécuriser les villages où nos forces de sécurité n'y ont pas accès.

''Cela demande une capacité énorme de nos forces de sécurité et de défense, une formation qui renforcerait leur capacité, une formation également dans le renseignement, car il faut retracer toutes leurs communications, leurs déplacements, nous les avons mis en mal à un certain moment par nos forces armées et nous les avons dégagés de tous leurs sanctuaires d'où ils partaient pour semer la désolation, mais maintenant ils se sont reconstitués en petit groupe et ils infiltrent les populations dans des villages où il n’y pas beaucoup de protection''

Soutien des Etats-Unis

À l'en croire, ''on ne peut pas déployer l’armée partout, la RDC est un très grand pays et donc il nous faut d'autres moyens et les USA peuvent nous aider en s'impliquant dans cette guerre que nous sommes en train de mener'' conclut M. Tshisekedi.

Il sied de rappeler que c'est depuis le 11 Mars 2021 que les États-Unis ont placé ce groupe armé parmi les "groupes terroristes" affiliés à l'EI. Les ADF sont accusés d'être responsables de la mort de milliers de civils depuis le lancement d'une campagne sanglante en octobre 2014 dans la région de Beni et ses environs. Ils ont tué 1.842 civils depuis avril 2017, d'après les experts du Baromètre sécuritaire du Kivu.

Nelly E,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *