RDC : Tshisekedi, Bemba, Katumbi, Fayulu en baisse de popularité, Kabila et Kamerhe font l'exception

Le Présidium de Lamuka (de gauche à droite): Adolphe Muzito, Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi. Ph de tiers.

Dans un sondage national réalisé par le Bureau d'études, de
recherche et consulting international (Berci) et le Groupe
d’étude sur le Congo (GEC), il s'avère que le taux de popularité, des plusieurs personnalités politiques congolaises, a sensiblement baissé.

Du président de la République Félix Tshisekedi en passant par Moïse Katumbi, Jean Pierre Bemba, Martin Fayulu, Sama Lukonde et les autres, tous ont perdu leur popularité six mois après. Par contre, l'ancien président de la RDC Joseph Kabila, a vu sa popularité augmenter en passant de 15% à 25% et vital Kamerhe de 28% à 29%.

"Ces six derniers mois, la popularité du Premier ministre a
Considérablement chuté, passant de 66 à 48 %. En mars 2020, 67% des personnes interrogées avaient une bonne opinion du chef de l’État ; en septembre 2021, ce score est tombé désormais à 48 %", lit-on dans ce rapport parvenu à la Election-net.com ce mardi 19 octobre 2021.

Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Martin Fayulu ne sont pas épargnés. Ambitus, ils "ont vu leur côté de popularité baisser au cours des six derniers mois, passant respectivement de 61 à 46 % et de 49 à 40 %. Martin Fayuu, principal leader de l'opposition à l'heure actuelle, est, lui, resté relativement stable 44 % d’opinions favorables (46 % avant)", poursuit le même document.

D'après ce rapport, Kabila effectue un bond en avant et améliore son score, " passant d'un maigre 15 % à 25 % en septembre 2021". Vital Kamerhe passe aussi de 28% à 29%.

D'autres personnalités y ont vu aussi leur popularité en baisse.

Denis Mukwege passe de 78% ( Mars 2021) à 57% ( septembre 2021), le cardinal Fridolin Ambongo de 67% à 53%, Eve Bazaiba de 51% à 47%, Bahati Lukwebo de 47% à 41%, Christophe Mboso de 35% à 33% ,Jean-Marc Kabund de 42% à 30% et Augustin kabuya de 41% à 28%.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *