RDC/Transports : Chérubin OKENDE a-t-il détourné 1 million USD de la SCTP?

Le ministre Chérubin Okende Senga. Ph cellcom Min TransVComD.

Le ministre des transports a-t-il détourné 1 million de dollars de la SCTP ex ONATRA ? C'est la question que l'on peut se poser, au vu des rumeurs et messages relayés par certains médias sur les réseaux sociaux depuis le début de cette semaine.

Ne pouvant pas laisser les rumeurs et fake news se répandre sans aucune réaction, Chérubin Okende s'est rendu ce lundi devant les agents et cadres de cette entreprise relevant de son secteur, précisément au beach Ngobila, pour une mise au point. C'était dans le cadre du dialogue social qu'il a institué depuis son arrivée à la tête du ministère.

Chérubin OKENDE SENGA a saisi cette occasion pour répondre aux préoccupations soulevées depuis un temps par les agents et cadres de l'ex ONATRA notamment sur la Redevance Logistique Terrestre dont une partie des fonds a été utilisée pour financer le paiement des cotisations de la RDC à l'Organisation Maritime de l'Afrique de l'Ouest et du Centre, (OMAOC) et à l'organisation des assises de la 8e réunion des ministres et la 15e assemblée générale de cette organisation à Kinshasa.

"Non, ces fonds n'ont pas été détournés, mais ils ont été affectés, avec l'autorisation du premier ministre et du chef de l'État, à l'OMAOC", a précisé Chérubin OKENDE SENGA

Ayant été désinformés, certains agents qui avaient accusé à tort le Ministre de détournement ont été surpris de constater que les vrais coupables de détournement se retrouvent plutôt parmi les dirigeants de la SCTP.

Tenez, alors que seuls le ministre des transports et celui des finances n'ont le droit de procéder des affectations dans le compte sous séquestre de la RLT (Redevance Logistique Terrestre), le conseil d'administration avait écrit, de manière cachée, sans informer les agents, à l'Inspection Générale des Finances pour avoir la possibilité de toucher à ce compte qui pourtant ne peut pas servir aux salaires, collations ou primes de qui que ce soit.

Autre révélation, le Fond Maritime Régional, une autre  redevance de l'état estimée à 8 million de dollars que gère la SCTP est à ce jour vidé par les dirigeants de cette entreprise. Donc détourné.

Après échange, le ministre des Transports ainsi que les agents et cadres de la SCTP ont décidé de focaliser désormais l'attention sur la relance et la modernisation de cette entreprise présente dans 17 provinces sur les 26 que compte la République Démocratique du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *