RDC: trafic de minerais, 4 tonnes de coltan interceptées à Bukavu

Un lot de minerais intercepté par la commission anti-fraude au Sud-Kivu. Photo tiers.

Ecouter cette information

 La lutte contre la fraude minière est toujours d’actualité, en République démocratique du Congo. Environ quatre tonnes de coltan dissimulées dans une citerne par un opérateur économique de la province connu sous le nom de KOTECHA ont été saisies mardi 23 juin 2020 par la commission nationale de lutte contre la fraude en collaboration avec le ministère provincial de mines et le centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses ”C.E.EC”.

Pour le Gouverneur de province Théo Ngwabije Kasi, c’est la plus grosse saisie qui a été réalisée grâce aux responsables de différents services luttant contre la fraude au Sud Kivu.

Après la présentation de ces minerais au gouverneur ce mercredi 24 juin, celui-ci a immédiatement ordonné l’arrestation du propriétaire de ces minerais et le retrait de sa licence d’exploitation.

A lire aussi:  RDC : relance urgente de la CINAT, un sac de ciment coûtera 5$ (Julien Paluku)

L’autorité provinciale a félicité tous ceux-là qui ont concouru à l’arrestation de ces ”fraudeurs qui doivent répondre de leurs actes devant la justice”.

Tout en appuyant l’ouverture d’un guichet unique dans le milieu minier pour les opérateurs économiques en règle avec l’État, le gouverneur a attiré l’attention de tous les opérateurs économiques qui travaillent dans l’illégalité de se remettre en ordre sous peine d’être interpellés et sanctionnés.

”Que d’autres qui travaillent dans l’illégalité se préparent à affronter la justice,nous sommes dans un Etat de Droit et nous devons à tout prix matérialiser la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui veut voir la République Démocratique du Congo émerger,a conclu le chef de l’exécutif Provincial”

A lire aussi:  Covid-19 en RDC : 14 nouveaux cas, 23 guérisons et 1 décès

Il appelle les services habilités de travailler encore dur pour que la fraude soit totalement éradiquée sur toute l’étendue de la province du Sud Kivu afin que les filles et les fils de la province en particulier et de la République Démocratique du Congo en général en profitent en premier et que cela y contribue au développement du pays.

”La province doit lutter contre cette fraude minière qui fait perdre au pays en général des millions de dollars” conclut-il.

Héritier Bashige depuis Bukavu



MENU