RDC: Thomas Luhaka met fin à la pratique d'attestation de réussite dans les établissements de l'ESU

Thomas Luhaka ,ministre de l'enseignement Supérieur de la République Démocratique du Congo/ photo tiers

Le ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire (ESU) a instruit les chefs d'établissements publics, privés agréés et privés admis à l'agrément de l'enseignement supérieur et universitaire de remettre lors de la double cérémonie de collation des grades académiques et la clôture de l'année académique, les diplômes aux étudiants finalistes en ordre en lieu et place d'une attestation de réussite, tenant lieu de diplôme.

Dans une note circulaire adressée aux chefs d'établissements publics, privés agréés et privés relatif à la réclamation des étudiants finalistes au sujet de leurs diplômes, Thomas Luhaka précise que les instructions académiques exigent à ces établissements de remettre lors de la double cérémonie de collation des grades académiques et la clôture de l'année académique les diplômes dûment entérinés ou homologués par le Ministère de tutelle à l'étudiant finaliste.

"Nombreux sont les établissements qui, en lieu et place de diplôme entériné ou homologué, délivrent une attestation tenant lieu de diplôme et/ou autres documents administratifs pourtant strictement interdits par le ministère de tutelle" indique la note circulaire de Thomas Luhaka

Le ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire indique également que cette pratique "illégale" cause d'énormes préjudices aux étudiants notamment en ce qui concerne leurs carrières professionnelles et postuniversitaire.
Il invite pour ce faire les établissements qui n'ont pas encore passé le commande des diplômes pour les années académiques antérieures d'entrer en contact avec l'administration du ministère afin de remettre les étudiants lésé dans leurs droits.

Pompon BEYOKOBANA