RDC/ Suspensions mandataires : l'Acaj exige justice

Me Georges Kapiamba, président de l'association congolaise pour l'accès à la justice ACAJ ©Patrick Félix Abely

Dans un communiqué du 14 juillet, l'association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) se félicite du début de l'exécution de l'instruction du président de la République quant à la mise à l'écart des mandataires publics indexés par les enquêtes de gestion diligentées par l'inspection générale des finances (IGF), pour des faits de mauvaise gestion et des détournements présumés dans l'accomplissement de leurs mandats publics.

Néanmoins, pour ne pas prêter le flanc à tous ceux qui seraient tentés d'invoquer une justice à deux vitesses, l'ACAJ recommande à tous les ministres sectoriels dont relèvent les mandataires publics mis en cause à le mettre rapidement hors d'état de nuire.

"L'ACAJ demande à ce que tous les gestionnaires concernés par les conclusions déjà disponibles de l'IGF soient déférés dans le meilleur délai, devant les juridictions judiciaires compétentes aux fins de fixer l'opinion sur les tenants et aboutissants de griefs retenus en leur charge", lu-t-on dans ce document parvenu à elecrion-net.com.

Par ailleurs, elle félicite l'IGF pour le travail qu'elle a abattu et continue à abattre dans le but de protéger les finances publiques contre la prédation. Elle demande en outre, à la population de soutenir les efforts de ses dirigeants.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *