RDC/Sénat : le climat des affaires au centre du tête-à-tête Bahati-Groupe Bolloré

Bahati Lukwebo entouré de la délégation du groupe Bolloré. Ph cellcom Sénat.

Le climat des affaires, la création d'emplois pour les jeunes et l'investissement dans le secteur de la logistique. Ces questions étaient au centre d'un entretien que le président du Sénat Modeste BAHATI a eu avec la nouvelle équipe dirigeante du groupe Bolloré dans son cabinet de travail.

Ce groupe, 7 ème sur le plan mondial en termes d'expertise dans le secteur de transport, est en RDC depuis 1953 à travers 14 agences, a déjà donné de l'emploi à environs 400 congolais.

La délégation de la nouvelle équipe, conduite par Philippe LABONNE, a porté à la connaissance du président du sénat qui a toujours mis un accent sur la diplomatie parlementaire basée sur l'économie, d'autres projets qui donneront dans les jours avenir l'emploi aux jeunes.

"Nous sommes venus présenter notre nouvelle équipe au président du sénat et lui exprimer notre volonté de venir investir au Congo dans le secteur de la logistique et contribuer dans à la création d'emplois dans votre pays. Nous sommes déjà au travail autour de 14 agences. Le président nous a encouragé à poursuivre nos investissements et nos projets en nous assurant qu'il portait une attention particulière au cadre juridique et au climat des affaires. C'est un message qui était de nature à nous rassurer", a dit Phillipe Labonne.

L'Union sacrée, la vision du Chef de l'État, ne cesse d'attirer les congolais. Le président de l'assemblée Provinciale de Lomami a exprimé sa volonté de s'aligner derrière cette vision qui vise l'amélioration du vécu quotidien du congolais. Il l'a dit au président du sénat, Modeste BAHATI Lukwebo, lors d'une audience lui accordée le jeudi .

"Nous sommes venus rencontrer l'honorable président du sénat pour deux motifs : le premier était de venir lui parvenir en mains, les actes d'adhésion et d'engagement des députés provinciaux de Lomami à l'Union sacrée de la nation congolaise, la Vision qui est prônée par le chef de l'État et président de la République. Le deuxième motif, était pour parvenir aussi un petit projet de plaidoyer en faveur de l'équipement de notre assemblée provinciale en matériel, mobilier et réhabilitation éventuelle de l'infrastructure qui abrite notre institution. C'était un entretien fructueux et nous avons eu de lui des grandes orientations sur l'Union Sacrée de la nation. C'est comme ça qu'il a dû nous remettre la charte qui donne des grandes consignes et des grandes orientations par rapport à cette vision du Chef de l'État".

Le président du sénat l'un des acteur majeur de l'Union sacrée, a remis à son hôte une copie du projet de la charte de l'USN au président de lorgane délibérant de LOMAMI pour d'éventuels aménagements.

Liévin LUZOLO