RDC/Scandale financier à la RTNC : Kabila et sa bande traquée par l'IGF

Le symbole de la RTNC/ photo tiers

Les agents et cadres de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) ont été victimes d'un présumé détournement scandaleux de la part des dirigeants de ce média Public.

Des revelations troublantes et révoltantes ont circulé comme une traînée de poudres sur la toile après la disparition, le 25 juin dernier, à Kinshasa, du directeur général de la chaîne mère, Ernest Kabila Ilunga, et indiquent que le trio Kabila-Mamoko-Mulumba, respectivement DG (à peine décédé), DGA et PCA aurait détourné une somme importante d'argent. Et ce, en complicité avec certains agents de la direction de paie du ministère du budget, depuis 2018 jusqu’à ce jour, d’une somme annuelle de 11.817.816.038 FC(Onze milliards huit cent dix-sept millions cent seize mille trente-huit de Francs congolais).

Et toutes cette somme serait placée sur le dos du personnel pour un montant global de 39.847.901.580 FC, prévue dans la rubrique "Prime et indemnité permanentes" des cadres et agents de la Rtnc, contenue dans le Plan d’engagement budgétaire par administration, allant de la période du 01/04/2021 au 30/06/2021.

"Cette somme a malheureusement été détournée détournée par les trois dirigeants à leur profit et à celui de leurs proches mais d’une petite frange de directeurs et autres cadres, notamment ceux de la sous-direction du personnel et du service de paie qui toucherait à la FBN Bank, chacun, en dehors de leur traitement de base dont le montant annuel est de 27.365.304.052 FC, une prime mensuelle dont le montant varie entre 3 millions à 6 millions de FC", indique à Election-net.com une source proche du dossier.

Saisi du dossier, l'Inspection Générale des Finances, dirigée par l'incontournable Jules Alingete Key, chef de service, se dit déjà prête à fouiner et à remettre à la justice, ce qui est sa mission, les détourneurs et leurs complices.

"Ça y est, les cadres et agents de la RTNC vont bientôt connaître la vérité sur la situation financière de leur établissement. Question des heures. Bravo à l'IGF qui a compris le personnel RTNC", se félicite la même source.

L'opinion garde encore son souffle, avant de voir la vérité établie et les agents et cadres rétablis dans leurs droits.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *