RDC, sanctions ciblées: ces kabilistes à la porte de Bruxelles !

Illustration

15 proches de l’ex-président Joseph Kabila « demandent avec confiance à l’Union Européenne et à l’ensemble des Etats membres de lever au plus vite l’ensemble des mesures restrictives qui sont prises à leur égard », dit le communiqué de presse signé par leur cabinet d'avocats conseil basé à Bruxelles, la capitale belge et européenne consulté par election-net.com.

Sur ce document, les noms d'Ilunga Kampete, de Gabriel Amisi Kumba, de Ferdinand Ilunga, de Celestin Kanyama, de John Numbi, de Roger Kibelisa, de Delphin Kahimbi, d'Evariste Boshab, d'Alex Kande, de Jean-Claude Kazembe, de Lambert Mende, d'Eric Ruhorimbere, d'Emmanuel Ramazani Shadary, de Muhindo Akili Mundos et de Kalev Mutondo, tous piliers de l'ancien régime de Joseph Kabila apparaissent clairement comme étant des demandeurs de cette mesure de decrispation prise par l'Union Européenne dans la foulée du processus électoral afin de décourager toute initiative visant à torpiller le processus.

Dans sa missive, Thierry Bontinck, leur avocat, se dit « plus confiant dans les procedures judicaires que dans l’attitude du Conseil de l’Union Européenne ».

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué du cabinet Daldewolf

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *