RDC/Sabotage de l'État de siège : plus de 20 millions USD détournés par des officiers supérieurs

Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo entouré des officiers généraux FARDC et Police/ photo tiers

L'information a été livrée par la Radio Okapi(une radio onusienne) ce mardi à l'issue de la plénière à huis clos à l'assemblée nationale ayant précédé le vote de la prorogation de l'État de siège dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu.

En effet, la nouvelle prorogation a été précédée par une plénière d'évaluation à huis clos de cet état de siège selon les conditions posées par les députés du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Au cours de cette évaluation, il ressort qu'en dépit des efforts consentis, plusieurs problèmes sécuritaire, administratif et financier perdurent dans les deux provinces et qu’il faille trouver des solutions sans tarder

À en croire les révélations des membres du gouvernement présents à cette plénière, poursuit Radio Okapi, sur les 33 millions USD décaissés du trésor public pour financer l'état de siège, seuls 5 millions USD ont valablement servi à cet objectif en Ituri, et presque le même montant au Nord-Kivu.

Pour les députés qui ont livré l'information à Radio Okapi, plus de 20 millions USD ont été détournés et les enquêtes sont déjà en cours.

Cela a amené certains députés à penser que l'état de siège a été confronté à l'impréparation et au sabotage.

Ce qui a occasionné un problème d'effectif et des moyens nécessaires pour mener les opérations conséquentes, susceptible à ramener la paix dans cette partie du pays.

Les députés s'attendent donc à assister « aux arrestations en cascade » de tous les détourneurs de ces fonds.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *