RDC : Roger Lumbala dit ouï aux consultations et non à la dissolution de l'Assemblée Nationale

Roger Lumbala, président du RCD-N/ photo tiers

Le discours du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi dans lequel il avait annoncé les consultations nationales pour trouver les solutions à la crise que traverse la République Démocratique du Congo, continue à susciter des réactions.

Satisfait de ce discours qui a "calmé la situation" Roger Lumbala voit très mal la dissolution de l'Assemblée nationale comme pense plus d'un Congolais afin de réorganiser les élections dans les trois mois alors que la machine électorale est encore entre les mains de Corneille Nanga.

"Le Président de la République a fait un discours qu'attendaient la communauté nationale et la communauté internationale. Il est allé au-delà de ce que tout le monde pensait pour calmer la situation. Consulter, c'est dialoguer", a dit sur Top Congo le coordinateur de la base de la République.

Selon lui, "Si la situation ne s'améliore pas, il peut demander la démission du Premier ministre, il peut procéder à la dissolution du parlement, mais cette option de la dissolution du parlement, moi je ne suis pas d'accord à partir du moment où nous avons encore Monsieur Corneille Nanga comme président de la CENI, parce que c'est lui qui va organiser les élections s'il y a dissolution aujourd'hui nous vivrons ce que nous avons vécu en 2018", a-t-il ajouté.

Pour lui, il est nécessaire de former un cadre républicain pour tous les citoyens congolais du FCC, ceux du CACH, de LAMUKA et d'autres formations ou d'autres plateformes qui œuvrent pour le bien-être social du peuple congolais autour du président de la République.

Rappelons que dans son discours le week-end dernier, le Chef de l'État avait annoncé pour cette semaine des consultations nationales.

Jean-Paul Tshimanga