RDC/Respect du processus électoral : l'EurAc appelle l'Union européenne à adopter une position ferme

Siège de la CENI à Kinshasa.

La procédure du choix des animateurs de la commission électorale nationale indépendante (Céni), qui ont prêté serment mardi dernier, ne cesse de faire parler d'elle.

Après la communauté internationale qui en appelle toujours au consensus, malgré la promulgation de l'ordonnance présidentielle portant leur désignation, c'est au tour du Réseau Européen pour l'Afrique Centrale (EurAc_Net), de demander à l'Union européenne, "de tout mettre en œuvre pour éviter une crise politique majeure qui pourrait compromettre la tenue d’élections démocratiques apaisées en 2023".

Dans un communiqué de presse parvenu à ELECTION-NET.COM ce mercredi 27 octobre, le Réseau européen pour l’Afrique centrale (EurAc) et ses membres craignent que "si des mesures ne sont pas prises rapidement pour apaiser les tensions et renforcer la confiance de la population congolaise dans la crédibilité et l’indépendance du processus électoral, la RD Congo risque de se diriger vers une crise majeure et déstabilisatrice".

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué de presse du Réseau Européen pour l'Afrique Centrale :

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *