RDC : "Quand il y a un dossier judiciaire ouvert, la fuite devient un élément aggravant", Jules Alingete aux détourneurs exilés

Jules Alingete Inspecteur Général des Finances. Ph presse IGF

L'Inspecteur général des Finances Chef de service Jules Alingete Key prévient les détourneurs exilés sur les conséquences futures de leur décision de quitter le pays après avoir été cité dans un dossier de détournement.

Répondant à une interview accordée au magazine LPDA, celui qu'on appelle ", clé boa", a déclaré prendre la fuite vers l'étranger quand on est cité dans une affaire de détournement, relève de l'irresponsabilité. Pour lui, mieux vaut confronter la justice et convaincre les juges sur son innocence que de fuir.

"Prendre la fuite n’est ne pas une solution. Quand il y a un dossier judiciaire ouvert, la fuite devient un élément aggravant", a-t-il indiqué. 

Et d'ajouter :

"Les dossiers judiciaires, quand ils sont ouverts, vous attendent. On prend la fuite pour combien de temps ? On va rester à l’extérieur pendant cinq ans ? Dix ans ? Le Congo va le manquer. Ceux qui prennent la poudre d'escampette seront contraints de revenir et vont devoir répondre des faits portés à leur charge".

Pour le patron de l'IGF, ceux qui prennent la fuite sont d'office condamnés par accoutumance

" En attendant, ils seront condamnés par accoutumance. Je pense que la fuite devant la justice, c’est vraiment de l’irresponsabilité. Il faut plutôt être là pour répondre et convaincre les juges", a-t-il conclu. 

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *